Tag Archives: Martins pêcheurs d’Europe

Martins pêcheurs d’Europe (épisode 4 : nouvelle parade)

Le 1er juillet, je me décide de retourner pour voir si j’assiste à de nouveaux événements.

J’observe au loin les petits qui passent le long de la rivière.

J’assiste à un comportement à nouveau étrange de la femelle. Elle ne cesse de se gratter, ses plumes sont abimées par les petits et elle ne fait qu’accentuer le problème. Parfois elle reste sans bouger puis redresse la tête en regardant en direction du nid. Puis elle se gratte à nouveau avec tant d’énergie que j’en ai pitié. Je pensais qu’il y avait peut-être encore un petit au nid mais il n’en fut rien. Son attitude devenait insistante, elle criait. Le mâle vient un moment se poser sur la branche du dessous puis repart. La femelle continue son irritation puis, comme il m’a été précisé, elle commence une nouvelle parade. Le mâle la rejoint et ensemble ils s’en vont non loin de ce terrier…

Je ne sais s’il y a eu une nouvelle ponte, mais je ne le pense pas.

En conclusion, je regrette de ne pas avoir pu mieux voir les scènes d’apprentissage avec le père. Cet apprentissage a été bref. Les petits ne sont pas revenus au nid. Il y a bien des questions qui sont restées sans réponse. Avaient-ils commencé une nouvelle ponte ? Je n’ai rien vu et j’ai été absente plus d’une semaine après la sortie des petits. La montée des eaux a été énormes, est-ce que les petits auront survécu et auront su se nourrir. Je voyais encore 2 individus mais plus je n’en saurai rien. La vie du Martin pêcheur d’Europe est rude.

Ce suivi a été fantastique. Ce que je préfère c’est le suivi d’une espèce mais ce n’est pas toujours possible. J’ai beaucoup appris même si des questions subsistent. Ce fût un beau rêve réalisé.

Je décide de publier un album de ce comportement de la femelle. Bien que j’avais mal mais comme on m’a expliqué la signification de son comportement, je trouve cette situation si amusante et drôle.

Album mais que fait la femelle? Nouvelle parade m’a t’on dit

Va t'elle garder des plumes la pauvreIl y a qqun par làGrattageMonsieur arrive un instantMme semble tellement irritéeEt elle continue à se gratterA t'elle des pucesMais que se passe t'ilJe criePersonneLa pauvre me dis jeEncoreSi belleMais ..Vous avez dit grattageUne vraie punkOh lalaQue veut elle y a t'il encore un petitIrritéeQu'y a t'il dans les cieuxAh ça se préciseElle soulève ses ailesSon petit corpsComportement typiqueParade ...Il semble que ouiEt Mme martine le démontreOui ...Appelle t'elle son mariAvec une telle attitude va t'il venirSourire charmantVient MartinEt ils s'en allèrent un peu plus loin

Posted in Rencontre oiseaux Also tagged |

Martins pêcheurs d’Europe (épisode 3 : les petits quittent le nid)

Le 29 juin, je vois des comportements étranges. Parfois le mâle vient avec un poisson mais repart. La femelle semble insistante sur la branche comme si elle attendait un évènement.

Le lendemain comme les matinées précédentes, j’arrive très tôt sur place. J’entends déjà les martins s’activaient. Plus tard, la femelle vient fréquemment sans poisson. C’est la sortie des petits du terrier. Tour à tout ils vont quitter le nid. La femelle y veille et souhaite ardemment les voir quitter le nid. Ce n’est pas facile pour les petits, ils semblent hésitant à quitter la branche, testent leurs ailes puis s’en vont. 3 à 4 petits quitteront le nid. Je dis 3 à 4 car j’en ai vu un sur l’autre berge posé sur les pierres. Il est possible que d’autres soient sortis avant mon arrivée vers 6.15h.  Les petits ont des couleurs nettement plus ternes, le bout du bec est blanc. Leurs pattes sont grises. A la sortie j’observe qu’ils ont beaucoup de terre autour et dans leur bec. Les juvéniles deviennent très rapidement autonome.

La femelle vient parfois puis repart. D’un coup elle va au nid puis se pose au sol sur les pierres, longe le mur, se pose sur une branche puis l’autre. Le père vient une fois avec un poisson mais s’en va de nouveau.

A un moment la femelle monte sur la branche du haut, mais je ne vois pas bien ce qu’il se passe. Les feuilles que je ne voulais pas couper afin de respecter leur habitude ne me permet pas de bien voir la scène. Mais la femelle prend par son bec un petit comme pour l’obliger à partir de là. J’entends un peu plus loin le mâle avec des petits. Il leur apprend la pêche. Parfois un passe en volant au dessus du cours d’eau.

Je souhaite de tout mon coeur longue vie à ces petits martins pêcheurs. Merci pour tout ce que j’ai pu vivre pendant ces 2 mois.

Album la sortie des petits

6.30h. La femelle va et vient7.50h. Toujours aucun poisson en bec7.55h. Le mâle vient avec un poisson mais repart8.18h. Ah le poisson hum... Je teste mes ailesL'avenir est devant moiVais je oser me lancer8.45h.à 9.19h.  Bon alors les autres vous venez9.19h. d'abord caché derrière la branche feuillue un nouveau vient Il découvre, scpetique9.32h. Elle se gratte Semble vraiment agacerAlors tu te dédides c'est le jour9.35h. Tu peux passer par là ou encore là-bas je t'ai montré les chemins9.41h. Eh hop me voiciJe ne veux pas partirComment m'y prendreDis maman je dois vraiment partirOh maman est agacée et corrige un petit

Posted in Rencontre oiseaux Also tagged |

Martins pêcheurs d’Europe (épisode 2 : le nourrissage)

Le 6 juin, les œufs ont éclos.

Comment puis le savoir me direz-vous, tout simplement parce qu’à partir de ce matin là les parents ont commencé à se relayer avec un poisson dans leur bec. Il est tenu par la queue pour le donner aux petits la tête en premier dans le sens des écailles. Il lui arrive de jeter le poisson en l’air pour le mettre dans le bon sens. Une fois un parent a secoué frénétiquement le poisson sur la branche pour le tuer et le présenter aux petits. Chaque adulte peut capturer 70 poissons par jour il faut aussi qu’ils se nourrissent. Autant vous dire qu’ils sont très actifs, se relayant très fréquemment.

Il n’a pas été toujours facile de trouver du poisson quand les eaux étaient bien montées. Alors ils apportaient d’autres insectes.

Du 20 juin au 27 juin, la femelle n’apparaît plus. Couve-t-elle une nouvelle ponte. C’est le grand mystère. Dès le 27 juin, elle réapparaît. Le mâle, à mes yeux, a grand besoin de l’aide de son épouse.

 Album le nourrissage

Le 6 juin la femelle s'activeLe mâle est tout autant actifDouceur45679 juin12 juin14 juinOui j'arrive1217 juin1420 juinLa bise lui soulève son plumageIl est si fin25 juinLe mâle nourrit seulEt semble être en difficultéPas facile de nourrir seul toute la troupeIl faut beaucoup d'énergie28 juin la femelle réapparaît24

Posted in Rencontre oiseaux Also tagged |

Martins pêcheurs d’Europe (épisode 1 : le relais)

Printemps et été 2014.

Le Martin pêcheur d’Europe une vraie petite flèche bleue capable de voler à une vitesse de 45km/h. Coloré d’un magnifique bleu, orange et d’une grande beauté. Ils mesurent environ 16 à 17cm pour un poids de 40-à 45gr. La femelle s’identifie du mâle par sa mandibule inférieure rouge-orange avec une pointe de noire alors que celle du mâle est noire. Il se nourrit principalement de petits alvins. Le martin pêcheur est monogame.

Le mâle ne vit pas dans le terrier ; seule la femelle y vit. Pendant la période de couvaison et de nourrissage les 2 vont au nid, mais pour la nuit, le mâle dort non loin du terrier sur une branche.

Je vois fréquemment, du printemps à l’automne des martins pêcheurs. Je dois dire voir ou entendre. Cependant je ne parvenais jamais à trouver où se situait le nid.

Cette année j’ai enfin réussi à le trouver au mois d’avril.

Avec l’aide d’une connaissance, le 8 mai nous fixons une branche. Jusque là le mâle se posait sur des pierres et ensuite il partait dans le terrier. Ce même jour, 2 heures plus tard il avait déjà accepté la branche et s’y posait. Le terrier se trouve à environ 1m. au dessus de l’eau caché par les feuilles d’un arbre.

Jusqu’en juin, je vais avec ma tente d’affût sur l’autre berge très tôt le matin et j’y reste longtemps pendant un petit mois. Je prends des notes. C’est fabuleux à observer, un des 2 individus est au nid. L’autre chasse pour se nourrir. Puis, souvent après 2 heures celui qui était parti en chasse passe en vol devant le nid en criant et se pose un peu plus loin. Puis l’autre individu sort du terrier et l’autre arrive et se pose sur la branche. Parfois le couple est sur la branche. Celui qui était au terrier part en chasse et l’autre prend le relais. Parfois, celui qui va au nid reste quelques minutes sur la branche avant d’y aller. J’ai souvent eu l’impression que très tôt le matin les 2 se relayent à une fréquence rapprochée alors que plus tard dans la journée les relais se font environ tous les 2 heures.

Cette période de relais va durer jusqu’au 6 juin.  J’ai eu beaucoup de doutes, ayant lu que la période d’incubation était de 18 à 21 jours. J’ai contacté 2 ornithologues très réputés pour leur demander des conseils. Il est possible qu’il y ait eu échec de la ponte précédente, ou alors une 2ème  ponte mais je doute un peu, n’ayant jamais vu d’autres Martins pêcheurs. Un prédateur aurait aussi pu prendre les œufs (fouine, belette). Je ne saurai pas tout de cette extraordinaire aventure.

Après quelques semaines d’observation sur l’autre rive et suite aux conseils de ces 2 ornithologues, j’installe de nuit, avec une connaissance, un affût. Il n’a pas été simple à l’installer dans la nuit et il fallait traverser la rivière à la lampe frontale. Nous y avons travaillé 2 nuits.

Puis j’ai pu m’installer et y aller tous les matins avant le lever du jour.

Album du couple qui se relaye pour la couvaison

La femelle, mandibule extérieure orangeA mon tour de couverJ'y vais ou je reparsQuand vont ils sortir de leur coquilleEncore à se relayerInterminablevoici le mâleLui aussi semble vouloir que l'éclosionC'est pour bientôt

Posted in Rencontre oiseaux Also tagged |